Postuler en Suisse : la bonne candidature pour décrocher un emploi

Postuler en Suisse : la bonne candidature pour décrocher un emploi

Vous rêvez de travailler en Suisse pour booster votre carrière et augmenter votre salaire ?

 Ce projet professionnel vous tient à cœur, mais vous ne savez pas comment le réaliser ?

Sauter le pas peut paraître effrayant tant le parcours semble fastidieux au premier abord. Il est donc primordial de vous renseigner et de bien connaître les démarches à effectuer. Comment postuler en Suisse et mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher un emploi ? CV, lettre de motivation, entretien d’embauche : on vous donne tous les détails ! Suivez le Guide !

Comment postuler en Suisse pour décrocher un emploi ?

 

Postuler en Suisse ne se fait pas de la même façon qu’en France. On pourrait s’imaginer qu’un simple CV accompagné d’une lettre de motivation suffisent, or c’est un petit peu plus compliqué sur le territoire helvète. En effet, il est vivement conseillé de constituer un dossier de candidature afin de répondre le plus favorablement possible aux critères des recruteurs.

 

Il existe deux types de dossiers de candidature :

 

  • Le dossier de candidature simple : la plupart du temps, il est constitué d’un CV et d’une lettre de motivation. Vous pouvez également y ajouter tous les éléments que vous jugez utiles et qui vous permettent de sortir du lot. N’hésitez pas à fournir vos certificats de travail ou des documents attestant de vos spécificités professionnelles tant que cela vous aide à vous démarquer de vos concurrents.
  • Le dossier de candidature complet : il doit être composé d’un CV, d’une lettre de motivation, de vos certificats de travail, et d’une copie de vos diplômes. Il se peut que l’entreprise vous demande des renseignements supplémentaires selon ses habitudes de recrutement.

 

Il est important de vous familiariser au préalable avec les pratiques et les usages locaux. Certaines entreprises optent pour le format papier tandis que d’autres préfèrent la réception du dossier de manière électronique.

Sachez également que les critères du dossier de candidature et les documents réclamés peuvent être différents d’un canton à un autre. Renseignez-vous scrupuleusement sur les desiderata des recruteurs en fonction du canton dans lequel vous postulez ! Cela vous permettra d’envoyer votre dossier dans les meilleures conditions et de répondre parfaitement aux attentes.

Quoi qu’il en soit, prenez soin de bien organiser votre dossier de candidature. Il doit être clair et bien structuré, qu’il s’agisse du format papier ou numérique.

Exemple de CV suisse frontalier

 

Avoir un bon CV est un atout majeur pour vous démarquer de vos concurrents. Son but est de mettre en avant vos qualités, vos atouts et vos compétences. Il doit retracer votre parcours et donner une image positive de votre personnalité. Mais quels sont les exigences et les critères d’un bon CV suisse ? Son contenu diffère-t-il du CV français ? La réponse est oui !

Tout d’abord, soyez clair et précis. Un CV bien agencé permettra au recruteur d’avoir accès rapidement et efficacement aux informations qu’il recherche.


Vous devez donc classer ces informations sous forme de rubriques.

Commencez toujours par les renseignements professionnels.
Contrairement au CV français, le CV suisse peut tenir sur plusieurs pages (pas trop non plus au risque de n’être pas lu jusqu’au bout !) Ainsi, vous pouvez développer vos compétences et expériences passées si elles ont un intérêt majeur pour le poste que vous convoitez. N’hésitez pas à les mettre en valeur. Ce sont les détails qui font les différences !

Ensuite, mentionnez vos diplômes et votre parcours de formation pour finir sur des informations plus personnelles. Les recruteurs suisses ont pour habitude de se référer aux aptitudes et sont sensibles à la qualité. Si la pratique d’un sport vous permet de mettre en avant un trait de caractère comme le travail en équipe, alors il est judicieux de le mentionner. Soyez factuels et surtout ne mentez jamais, ni sur votre expérience ni sur vos hobbies. C’est votre crédibilité qui est en jeu.

Pensez également à mettre une photo (la plus sobre et professionnelle possible), vos coordonnées et vos données personnelles dans l’encart prévu à cet effet.

Ajouter un titre percutant peut jouer en votre faveur et constituer un atout supplémentaire.

 

Écrire une lettre de motivation efficace pour la Suisse

 

Indispensable au dossier de candidature pour postuler en Suisse, la lettre de motivation doit être irréprochable. Son objectif est simple : donner envie de vous rencontrer et décrocher un entretien !

Pour cela, vous devez soigner son contenu. Il doit d’emblée captiver votre lecteur grâce à des informations percutantes et pertinentes. Inutile de trop en faire, il suffit d’aller à l’essentiel et de mettre en avant vos compétences, vos motivations pour le poste, et en quoi vous êtes le meilleur dans votre domaine. Vous pourrez ainsi marquer des points face à une concurrence de plus en plus rude.

Vous devez être convaincant et adapter votre lettre selon qu’il s’agisse d’une réponse à une offre d’emploi ou d’une candidature spontanée.

Prenez le temps d’effectuer des recherches sur l’entreprise, ses valeurs ainsi que sur les collaborateurs et tâchez de détailler pourquoi l’entreprise vous intéresse et quels sont les bénéfices que vous pourrez lui apporter.

N’envoyez jamais la même lettre de motivation à plusieurs recruteurs, personnalisez-là en fonction des différents interlocuteurs.

Attention également à la langue ! La Suisse possède 4 langues officielles (français, allemand, italien et le romanche). Pensez bien à rédiger votre CV et votre lettre de motivation dans la langue du canton dans lequel vous postulez !

Ne négligez jamais ni la rédaction ni la structure de votre lettre de motivation. Rappelez-vous que c’est votre tout premier contact avec votre futur employeur.

C’est le moment idéal de vous démarquer et de sortir du lot !

Réussir son entretien d’embauche en Suisse

 

C’est l’étape ultime pour décrocher le poste tant convoité ! Mais c’est également la phase qu’il convient de préparer avec rigueur !

Tout d’abord, renseignez-vous sur l’entreprise, sur ses dirigeants, ses filiales ou encore son chiffre d’affaires. C’est une manière de montrer vos motivations et à quel point le poste vous intéresse. Vous n’êtes pas là par hasard, c’est le moment de le prouver.


Préparez votre discours et votre présentation. Anticipez les questions habituelles sur vos forces ou vos faiblesses. Les réponses doivent être fluides et instantanées. Souvenez-vous que vous n’êtes pas en France, mais en Suisse. Il est essentiel de connaître un minimum les coutumes et traditions du pays helvète ainsi que ses valeurs.


Travaillez votre langage corporel ! Si vous bougez dans tous les sens ou que vous triturez vos mains, il y a de fortes chances que le recruteur perçoive votre stress à travers votre comportement. Gardez le sourire, votre détermination et votre confiance en vous ! Cela s’en ressentira.

Prenez également garde à votre e-réputation ! De plus en plus d’entreprises vérifient les réseaux sociaux avant un entretien d’embauche ! Pensez à supprimer toutes les publications pouvant nuire à votre image, et à l’inverse montrez tous vos aspects positifs.

Une dernière recommandation : soignez votre style vestimentaire et votre apparence physique (coiffure, barbe etc.) et adaptez-le en fonction de l’entreprise qui vous reçoit. L’image que vous renvoyez est essentielle.

Postuler en Suisse vous paraît désormais plus abordable ?

Comptez sur le guide pour vous accompagner durant toutes vos démarches !