Les meilleurs investissements et placements des frontaliers

Avoir un salaire à la hauteur de ses attentes est une belle performance. Mais gagner de l’argent sur son propre capital l’est encore plus. Bien investir son épargne et la faire fructifier devient une priorité à l’heure où l’inflation grandissante met à mal le rendement sur le long terme. Miser sur des produits à capital garanti ne semble donc plus la meilleure des options ! Mais alors, quel placement choisir ? Comment investir pour que cela rapporte ? Nous avons souhaité vous faire découvrir une sélection des investissements rentables dans cette période plutôt instable... Suivez le Guide !

Quels sont les meilleurs investissements ?

 

Il n’y a pas de bon ou de mauvais placement. Il y a le placement qui vous correspond. Celui qui répond aussi à un objectif bien précis. Chacun a un niveau différent en termes de rentabilité, mais également en termes de risque. Le produit le plus adéquat est donc en rapport avec votre profil personnel (prudent, équilibré ou dynamique), votre capacité d’épargne, votre objectif à moyen et long terme et votre aversion au risque. Cependant, la vague des nouvelles tendances et technologies a rebattu les cartes notamment après la crise sanitaire. Dans un contexte où les taux sont extrêmement bas, il n’est plus forcément judicieux de placer son argent sur un livret A ou d’investir dans les fonds euros, trop impactés par le regain d’inflation. Le but premier étant de voir votre capital augmenter !

Le Guide du frontalier vous propose les placements à privilégier sur lesquels investir en 2022.

Les SCPI

 

Il s’agit ici d’un placement à long terme. Une SCPI est composée de différents actifs immobiliers et non d’un bien unique, les locataires sont des professionnels (réduction du risque). C’est une excellente alternative pour percevoir des revenus fonciers réguliers sans avoir à gérer les soucis afférents aux travaux, aux occupants etc. En tant qu’investisseur, vous détenez un pourcentage des parts en circulation. Vous encaisserez donc une partie des loyers sans aucune gestion de votre part. C’est un investissement mutualisé et accessible : les parts de la SCPI peuvent être intégrées à l’intérieur d’une assurance vie.

L’ISR

Depuis quelques années, l’assurance vie en unité de compte a été quelque peu dépoussiérée, modifiant les anciens contrats devenus obsolètes. Les supports et fonds écoresponsables répondant à des critères éthiques et moraux ont fait leur grande apparition. L’ISR : investissement socialement responsable consiste à ne pas se baser uniquement sur les performances financières des entreprises, mais surtout sur leur politique sociale et environnementale. Les performances apparaissent meilleures que sur les investissements traditionnels. Investir dans une entreprise durable et responsable donne un sens moral au placement et la gestion de patrimoine devient accessible au plus grand nombre. Il s’agit cependant d’une épargne boursière. Le facteur risque est donc à prendre en considération.

 

 

Le private equity

 

Ce placement a su tirer son épingle du jeu malgré le contexte de la crise sanitaire. Le private equity ou capital investissement est une manière de financer des entreprises non cotées en l’occurrence en dehors des marchés boursiers en leur apportant des capitaux destinés à subventionner leur développement. Les investisseurs ont été au départ pour la plupart des professionnels (banques, entreprises), mais la souscription des particuliers monte en puissance depuis ces dernières années. Le rendement annuel très élevé allié à des avantages fiscaux explique pourquoi le private equity est aussi apprécié des épargnants. Vous avez la possibilité de souscrire au travers de différentes enveloppes comme le PEA, le compte-titres ou l’assurance vie. Les perspectives de gain sont certes élevées, mais le risque associé l’est tout autant. Il peut être envisagé dans une optique de diversification.

 

Les cryptomonnaies

 

On ne peut plus parler de placement en 2022 sans évoquer la cryptomonnaie. Cette classe d’actifs numériques connaît un bel engouement et une forte croissance. Cette monnaie virtuelle révolutionne le monde financier, mais il est essentiel de maîtriser tous les rouages de ce mode de spéculation. Il faut reconnaître qu’il s’agit d’une des participations les plus atypiques. Il existe plusieurs cryptomonnaies, elles ont toutes des utilités spécifiques. Parmi les plus rencontrées, on retrouve bien évidemment le Bitcoin, mais aussi l’Ethereum ou encore le Cardano. Contrairement à l’investissement dans les actions d’une société, l’acquisition de cryptomonnaie reste un pari spéculatif plutôt éphémère. Il est prudent de n’investir que ce que vous êtes disposé à perdre.

 

Le PER

 

À l’heure où la retraite par répartition semble faire débat, le placement dans un PER vous assure de constituer vous-même votre propre épargne sous forme de capital ou de rente. Il se compose de 3 compartiments : un Per individuel qui succède au PERP, et 2 PER d’entreprises qui remplacent le Perco. Les sommes versées sur un PER individuel sont déductibles des revenus imposables (dans la limite d’un plafond déterminé pour chaque membre du foyer). En fonction de votre profil, vous pourrez choisir le type de support selon le rapport rentabilité risque.

 

 

Comment investir son argent et faire du profit ?

 

Vous exercez votre emploi en Suisse, votre salaire vous convient parfaitement et vos finances se portent à merveille ! C’est le bon moment pour investir et faire fructifier votre épargne. En effet, commencer à investir le plus tôt possible offre de multiples bénéfices :

  • Optimiser ses connaissances dans le domaine du placement et définir au fil du temps une véritable stratégie ;
  • Se servir des années que l’on a devant soi : il est plus intéressant de placer de petites sommes dès 20 ans plutôt que de débuter avec des montants conséquents à 40 ans, le rendement final est meilleur ;
  • Investir sur du très long terme permet de limiter les risques et affronter les crises. C’est aussi la meilleure manière de lutter contre l’inflation et de bénéficier des intérêts composés ;
  • Posséder une grande capacité d’emprunt : construire un patrimoine de manière progressive constitue un véritable atout auprès des établissements bancaires, votre profil a de fortes chances de sortir du lot.
  • Commencer à préparer sa retraite : même si l'on n’y songe pas forcément lorsqu’on est jeune, se constituer un complément de retraite devient indispensable au vu du système actuel de répartition.

Il n’est jamais évident de se lancer dans un premier investissement. Il semble plus prudent de vouloir s’orienter vers des produits d’épargne comme le Livret A ou le PEL, mais de nos jours cela revient à peu de choses près à conserver votre pécule sous votre matelas !

Pour résumer, les placements les plus attractifs et les plus rentables sont donc l’assurance vie en unités de compte, l’immobilier, la bourse, les SCPI, l’investissement dans les entreprises. Mais si vous optez pour un rendement potentiellement plus élevé, sachez que le niveau de risque sera proportionnel au niveau de gain.

L’épargne de précaution n’est donc pas totalement à supprimer, elle peut être utile en cas de dépenses imprévues. Bien que faibles, les intérêts générés ont malgré tout le mérite d’exister en comparaison avec le compte courant.

Vous savez désormais quels investissements faire pour que cela vous rapporte ! La diversification reste cependant la solution la plus prudente. L’essentiel étant de ne jamais mettre ses œufs dans le même panier !

Le Guide du frontalier vous accompagne et vous oriente dans votre quotidien, restez connectés !