Les banques des frontaliers franco-suisses

Les banques des frontaliers franco-suisses

Choisir sa banque pour un frontalier suisse n’est pas une mince affaire. C’est pourtant une étape obligatoire et indispensable qui peut se transformer en véritable dilemme tant les possibilités sont vastes et les coûts disparates. Autant les établissements bancaires suisses présentent une multitude d’offres adaptées à ses résidents, autant les frais se révèlent conséquents lorsque l’on vit de l’autre côté de la frontière. Rapatrier son salaire dans les meilleures conditions et à moindre coût reste une priorité pour les frontaliers. Banques en ligne, banques traditionnelles… vous ne savez plus où donner de la tête ni comment faire votre choix ? Nous vous proposons un tour d’horizon des meilleures solutions qui s’offrent à vous. Suivez le guide !

Quelle banque choisir en tant que frontalier ?

 

Si vous exercez votre métier sur le territoire suisse, mais que vos dépenses courantes ont lieu en France, alors le mieux est de détenir un compte de chaque côté de la frontière.

Un compte pour percevoir votre salaire, et un autre pour vous permettre de régler vos factures !

 

Banques traditionnelles suisses

Opter pour une banque traditionnelle en Suisse s’avère être une bonne solution à condition de bien évaluer les offres et les prix proposés. Chaque mois, vous allez devoir rapatrier votre salaire sur votre compte français, cela implique à la fois un transfert d’argent, mais également une conversion des francs suisses en euros. Et cela a un coût.
Il est important de bien comparer les tarifs de chaque établissement avant de faire son choix tel que :

  • Les frais de tenue de compte ;
  • Les frais appliqués aux produits (carte bancaire, accès internet, etc.) ;
  • Les frais de commission pour virement vers l’étranger ;
  • La commission de taux de change ;
  • Les frais supplémentaires afférents à votre statut de non-résident.

Certaines banques sortent du lot comme UBS et la BCGE, car elles ont su s’adapter aux besoins spécifiques de cette clientèle frontalière en proposant des services sur mesure comme l’ouverture d’un compte en euros. Les non-résidents peuvent ainsi changer leur salaire suisse en euros à un tarif préférentiel.

Côté français, quelques établissements comme le Crédit Agricole des Savoie ou le Crédit Mutuel proposent l’ouverture d’un compte en devises afin d’y percevoir le salaire en francs suisses ainsi que des prestations avantageuses réservées aux résidents qui travaillent sur le territoire helvète.

Attention néanmoins au taux de change qui peut vite se retrouver noyé dans la masse de flux entre les comptes en devises et ceux en euros. Ces frais se révèlent parfois, in fine, très élevés.

Les banques traditionnelles ont le mérite d’être fiables et de vous offrir des services et conseils personnalisés grâce un conseiller dédié, mais restent malgré tout onéreuses pour la plupart des utilisateurs frontaliers.

 

Les néobanques suisses

Depuis quelques années, les banques 100 % digitales ont le vent en poupe. Elles attirent de plus en plus en plus de nouveaux clients, tirant profit de leurs tarifs attractifs et désirant s’éloigner de la complexité des banques traditionnelles. Seuls quelques établissements offrent la possibilité d’ouvrir un compte en ligne aux non-résidents comme Revolut ou N26.

Attention néanmoins à bien vérifier l’IBAN fourni par ces néobanques. Celui-ci pose régulièrement souci auprès des employeurs et des caisses d’assurance maladie. En tant que frontalier, vous n’avez pas obligatoirement accès à un IBAN suisse, cela peut donc être extrêmement problématique pour percevoir votre salaire en cas de refus de la part de votre patron.

La solution la plus efficace reste d’ouvrir un compte dans une banque traditionnelle suisse après avoir pris la peine de bien analyser leurs offres et tarifs, et d’utiliser les services de change en ligne dont les taux sont très compétitifs. Une étape supplémentaire est alors requise, mais c’est l’une des options les moins coûteuses bénéficiant de nombreux avantages.

 

Quelle banque en ligne choisir ?

 

Côté français, le paysage bancaire s’est totalement modifié. Les banques digitales ont la cote et sont de plus en plus prisées par les consommateurs qui ne jurent que par les services en ligne. Leurs offres sont équivalentes à celles des banques de réseau, mais leurs tarifs défient toute concurrence.

Le Guide du Frontalier vous propose un classement des 3 meilleures banques en ligne en France.

 

1/ Boursorama banque

Considérée comme étant la banque en ligne la moins chère, Boursorama propose une série de produits complète et s’axe totalement sur le digital. Trois cartes bancaires sont mises à disposition dont l’entrée de gamme qui est gratuite. Aucuns frais de tenue de compte ne sont prévus à condition d’effectuer à minima un paiement par carte chaque mois. En plus du compte courant, Boursorama offre de nombreux produits d’épargne et d’assurance vie. Les prêts immobiliers et à la consommation sont également disponibles.

 

2/ Hello Banque

Hello Banque atteint la seconde place du classement. Filiale d’une grande enseigne, cette banque 100 % digitale offre même la possibilité d’accéder aux guichets et aux bornes automatiques de sa maison mère pour y retirer ou déposer des espèces. Sa gamme de produits est assez étendue, 2 cartes gratuites sont disponibles et aucune commission ne s’applique sur les retraits et paiements en devises.

 

3/ Monabanq

3e du classement, Monabanq suit de près ses concurrents avec une gamme exhaustive de cartes, d’épargne et de crédits. Son compte courant est gratuit, aucun plafond de ressource n’est requis, mais la banque demande un minimum de 2 à 9 euros de versement par mois. Les clients ont également accès aux agences de sa maison mère.

La gestion des comptes à distance sur le net se développe de manière exponentielle depuis ces dernières années. Les frontaliers optent de plus en plus pour le choix d’une banque en ligne dans leur pays de résidence. Le rapport qualité prix est devenu imbattable. La gestion des finances se fait désormais facilement et en toute autonomie.

Le Prêt entre particuliers en ligne comment ça marche ?

 

L’arrivée en masse du prêt entre particuliers a révolutionné le monde du crédit.

Aujourd’hui, on peut tous revêtir le costume d’employé de banque !

Grâce à ces plateformes de crowdfunding (financement participatif) qui fleurissement sur internet, vous pouvez prétendre à un emprunt sans avoir l’obligation de frapper à la porte de votre banquier.

Concrètement, vous pouvez emprunter la somme dont vous avez besoin auprès d’un particulier. Cela a toujours existé dans le cadre du prêt familial, excepté qu’ici vous ne connaissez pas votre créancier personnellement !

L’emprunt est cadré, mais les garanties à fournir sont moindres que dans un établissement traditionnel de crédit. Il peut s’effectuer directement entre les particuliers ou via une plateforme dédiée de crowdfunding. Les taux sont ultracompétitifs, le prêt peut même être exempt d’intérêt. Un échéancier est alors mis en place dans les deux cas de figure.

De quoi songer à vous offrir la voiture de vos rêves sans même passer par votre banque !

Veillez cependant à bien vous renseigner sur la fiabilité de l’organisme prêteur (immatriculation ORIAS), afin d’éviter toute situation litigieuse.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour définir vos besoins et le choix de votre banque.  

Le Guide du frontalier vous accompagne et vous conseille au quotidien ! Restez connectés !