Créer une société en Suisse quand on est Français

Vous en avez rêvé, d’autres l’ont fait… La bonne nouvelle c’est que créer une société en Suisse quand on est Français est tout à fait possible ! L’entrepreneuriat est une grande aventure qui soulève bien des questions dans la tête des entrepreneurs. Elles feront certainement l’objet de quelques nuits blanches pour certains. Car oui, monter une activité c’est se dévouer corps et âme dans un projet qui vous anime. Pour être mené à bien, ce projet doit être bien ficelé. Travailleur indépendant, SA, SARL, le choix du statut est primordial pour créer votre société. Mais saviez-vous que vous pouvez ouvrir une entreprise en Suisse en étant Français ? Vous profiterez ainsi des avantages fiscaux et des facilités de création qu’offre cette terre d’accueil des entreprises innovantes pour développer votre business. Pour tout savoir, suivez le Guide !

Au sommaire

Ouvrir une entreprise en Suisse frontalier

Ce n’est pas un hasard si de nombreuses multinationales ont choisi la Suisse pour y établir leur siège social. L’Helvétie entretient une relation assez exceptionnelle avec le monde de l’entreprise. Si son économie est florissante, c’est que l’entrepreneuriat y est fortement encouragé et cela se ressent quant aux facilités de création d’entreprises dont disposent les entrepreneurs.

Tournée vers le monde, la Suisse permet aux étrangers français ou aux ressortissants d’un pays membre de l’Union européenne d’y installer leurs locaux. Pour cela, il vous faudra justifier d’un permis de séjour dit « B » ou d’un permis pour les frontaliers dit « G ».

Attention, selon le statut juridique de votre entreprise les conditions d’ouverture ne sont pas identiques.

Conditions pour ouvrir une entreprise individuelle en Suisse

Vous êtes travailleur indépendant frontalier, aucun problème ! Pour créer votre société suisse en Raison Individuelle, seul l’obtention du permis G ou B est nécessaire.

Créer ma raison individuelle

Conditions pour ouvrir une SARL en Suisse

Si le choix du statut de votre société s’oriente vers la SARL : au moins un administrateur autorisé à signer doit être domicilié en Suisse. Notez qu’il peut s’agir d’un avocat, d’un notaire ou fiduciaire suisse.

Créer ma SARL

Conditions pour ouvrir une Société Anonyme en Suisse

Vos ambitions pointent vers la SA (Société anonyme), dans ce cas, au moins un membre du Conseil d’administration doit être domicilié en Suisse.

Créer ma société anonyme

Des délais de création courts et des démarches simplifiées

L’avantage d’ouvrir une entreprise en Suisse quand on est frontalier c’est que les démarches administratives sont largement simplifiées. Les délais de création, quant à eux, sont rapides. Comptez deux à trois semaines pour l’enregistrement de votre société une fois que vous aurez réuni et fourni tous les documents nécessaires. En comparaison, en France, on dit qu’il faut compter entre un mois et un an pour monter une SARL, à bon entendeur…

Domicilier son entreprise en Suisse

Si vous avez choisi de domicilier votre entreprise en Suisse, le Guide ne peut que vous donner raison ! Le marché du travail suisse est porteur, c’est un indicateur pour les jeunes entrepreneurs qui créent leur société en Suisse. Dans ce contexte, ils multiplient ainsi leurs chances de réussite.

Choisir le bon emplacement pour domicilier son entreprise en Suisse

Le saviez-vous, en Helvétie différents parcs technologiques sont regroupés par thématique à travers tout le territoire. Ce qui veut dire que selon votre domaine d’activité vous avez tout intérêt à domicilier le siège social de votre entreprise dans un emplacement où réside déjà un écosystème similaire à votre projet. Effectivement, en Suisse, vous choisissez le canton où installer votre siège social. Cerise sur le gâteau, l’imposition est différente d’un canton à l’autre. Renseignez-vous au préalable avant d’établir votre siège si vous souhaitez alléger votre fiscalité.

L’inscription au Registre du commerce : une formalité presque indispensable

L’inscription au Registre du commerce et des sociétés est obligatoire sauf pour les indépendants qui choisissent la Raison individuelle. Cependant, même pour cette catégorie d'entrepreneurs, elle reste vivement conseillée. Elle vous facilitera les démarches, notamment pour l’ouverture de votre compte professionnel.

Concernant la SA et la SARL, pour immatriculer votre entreprise au registre du commerce il vous faudra rédiger les documents nécessaires à son enregistrement qui relatent :

  • les statuts (responsabilités des gérants et forme de l’entreprise : SA ou SARL) ;

  • les signatures du conseil d’administration ;

  • les formulaires de déclarations STAMPA et Lex Friedrich ;

  • l’acte public de constitution.

Ce document doit être authentifié par un notaire, nous vous conseillons vivement de vous faire aider par un professionnel dans cette démarche afin de ne rien oublier.

Enfin, notez que l’inscription au Registre du commerce est payante. Pour les plus pressés, vous pouvez même payer un service supplémentaire qui vous permettra de recevoir l’immatriculation de votre entreprise en moins de 5 jours.

Pour recevoir toute l’actualité de l’entrepreneuriat en Suisse, inscrivez-vous à notre newsletter ! Le Guide vous accompagne pour réussir votre projet d’entreprise en Suisse.