Banques et Transfert du Salaire Suisse vers la France

15 févr. 2021 Lecture 6 min.

Si vous venez de mettre un pied en Suisse ou si vous souhaitez tout simplement revoir vos services bancaires pour économiser sur le transfert de votre salaire suisse vers la France, vous vous interrogez certainement sur quelle banque choisir ?

L’ouverture d’un compte dédié à recevoir le salaire en francs suisses est souvent la première démarche des nouveaux frontaliers.

Oui, mais comment ouvrir un compte en Suisse en étant Français ? Quels sont les frais de virements pour rapatrier le salaire d’un compte suisse vers un compte français ?

Pour tout savoir sur les meilleures banques traditionnelles pour frontaliers, suivez le Guide !

Comment ouvrir un compte en Suisse en étant Français ?

Ouvrir un compte en Suisse quand on est Français est tout à fait possible. Cependant, selon votre statut vous n’aurez pas accès au même service. En effet, la règlementation des banques suisses distingue deux cas de figure :

  • l’ouverture d’un compte courant dont seuls les résidents suisses ou frontaliers munis d’un contrat de travail suisse peuvent bénéficier ;
  • le placement financier permettant de profiter des services de banques privées des banques suisses.

Les Français et frontaliers franco-suisses peuvent ouvrir un compte en Suisse en toute légalité. Comme tout compte bancaire détenu à l’étranger, celui-ci devra faire l’objet d’une déclaration auprès de l’administration fiscale française.

Cette déclaration s’établit très facilement lors de votre déclaration d’impôts, il suffit pour cela de remplir le formulaire CERFA N° 3916 et de le joindre à votre déclaration.

Les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte courant suisse pour frontaliers sont les suivants :

  • passeport ou pièce d’identité ;
  • contrat de travail suisse ou promesse d’embauche ;
  • justificatif de domicile de moins de 3 mois.

Selon la banque, d’autres documents peuvent être réclamés.

Concernant l’ouverture d’un compte pour un placement financier, il n’est pas nécessaire de fournir un contrat de travail, le plus souvent votre conseiller bancaire vous réclamera :

  • une pièce d’identité valide ;
  • justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • tout document justifiant l’origine des fonds que vous souhaitez placer.

De même que pour le compte courant, selon la banque choisie, d’autres renseignements vous seront réclamés pour justifier la légitimité de votre placement.

Frais de virement de mon compte suisse vers la France

Les frais de virement du compte suisse vers la France sont une question qui revient fréquemment. Effectivement, le transfert du salaire du frontalier peut lui rapporter ou lui faire perdre de l’argent, car chaque mois il subit les variations du taux de change CHF-EUR.

Pour en savoir plus : Comment échanger les francs suisses en euros ?

Pendant longtemps, la solution préférée des frontaliers pour rapatrier leur salaire était d’ouvrir un compte CHF en Suisse puis d’effectuer un virement mensuel vers leur compte français.

D’autres retiraient leur salaire en francs suisses, puis passaient par un bureau de change pour obtenir des euros et déposaient la somme sur leur compte français. Cette solution reste contraignante et oblige le frontalier à multiplier les démarches pour transférer son salaire de son compte suisse vers la France.

Les services des banques traditionnelles ont la réputation d’être onéreux, en plus du taux de change en vigueur la banque prend une commission plus ou moins conséquente selon les établissements bancaires.

Pour simplifier les démarches et la gestion de cette clientèle particulière, elles ont dû adapter leurs services. Les Banques françaises proposent désormais de passer par leur filiale suisse. Ainsi, vous disposez d’un compte en devise CHF avec un IBAN suisse commençant par CH.

Depuis l’apparition des Néobanques (que nous étudierons dans un prochain article), les banques traditionnelles offrent des services spécifiques aux frontaliers, comme la gratuité des frais de rapatriement de salaire afin de rester compétitive sur le marché. D’autres définissent un taux de change préférentiel gelé pour une période déterminée.

Les frais courants des banques traditionnelles pour le transfert de salaire suisse vers la France

Les frais les plus courants que pratiquent les banques traditionnelles pour le transfert de salaire sont les suivants :

  • commission pour virement à l’étranger ;
  • frais de tenue de compte et abonnement aux services (internet, application, etc.) ;
  • cotisation annuelle pour moyens de paiements multidevises ;
  • frais prélevés sur les retraits en espèce ;
  • commission et frais annexes de la banque sur vos opérations de change.

 

Comment économiser pour rapatrier son salaire en passant par une banque traditionnelle ?

Si vous avez choisi de déposer votre salaire dans une banque traditionnelle, vous pouvez économiser pour le rapatrier en effectuant tous les mois un LSV.

Le LSV est également appelé système de recouvrement direct qui permet d’effectuer des paiements réguliers sans changer de devise. Le prélèvement LSV est la plupart du temps gratuit, ainsi vous pouvez recevoir directement votre salaire suisse vers votre compte français en CHF. Une fois votre salaire rapatrié, vous n’avez plus qu’à faire votre change de devise.

Attention : le virement en CHF d’un compte suisse vers un compte français occasionne des frais élevés, il en va de même pour virer de l’argent en francs suisses vers un compte en euros. Ces solutions restent les plus coûteuses dans le transfert de fonds.

À lire : Comment Estimer un Salaire Brut en Net Suisse ?

Les meilleures banques traditionnelles pour frontaliers

Le nombre grandissant de frontaliers franco-suisses a poussé les établissements financiers à innover pour trouver des solutions adaptées à cette clientèle aux besoins particuliers.

Voici une liste non exhaustive des banques traditionnelles offrant les meilleurs services pour frontalier.

Un pack spécifique pour frontalier chez UBS

Le pack d’UBS est fortement plébiscité par les frontaliers. Il s’adresse également aux citoyens suisses résidant à l’étranger.

Ce pack comprend :

  • un compte bancaire en franc suisse et un autre en euro ;
  • un compte épargne ;
  • une carte de crédit et de débit permettant les opérations courantes de paiement en France et dans l’UE sans agio ;
  • frais bancaires mensuels réduits (5 CHF/mois) ;
  • ouverture de compte gratuit.

La BCGE : au service des frontaliers du canton de Genève

La BCGE est la banque cantonale de Genève. Cette banque travaille dans l’intérêt du développement économique du canton. Elle a su adapter ses services aux travailleurs genevois. Elle vous propose un « compte privé euro » :

  • ouverture de compte gratuite ;
  • frais de tenue de compte : 3 CHF/mois ;
  • pas de limite de retrait ;
  • le compte est disponible en CHF, en EUR et en USD ;
  • relevés mensuels gratuits avec Netbanking ;
  • cartes de débit (Maestro BCGE) ou carte de crédit BCGE (MasterCard/Visa argent ou or) ;

Le Crédit Agricole des Savoie : première banque française pour frontaliers

Le Crédit Agricole ou CA est une des premières banques de Haute-Savoie à avoir proposé à sa clientèle frontalière des comptes en devises pour rapatrier leur salaire suisse vers la France, grâce à sa filiale suisse CA Next Bank. Le Crédit Agricole vous propose :

  • un compte en euros pour vos dépenses sur France ;
  • un compte en devises pour gérer vos rapatriements et payer vos échéances de prêts en CHF ;
  • des solutions pour rapatrier votre salaire par prélèvement sans commission ni frais supplémentaire ;
  • des outils pour couvrir les risques de change ;
  • une banque à distance avec des accès à vos comptes sécurisés et diversifiés (internet, mobile, tablette), vous permettant de réaliser des virements y compris en Suisse.

L’Eurocompte frontalier du Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel, quant à lui, a créé un produit « l’Eurocompte frontalier » permettant d’avoir un compte bancaire en CHF pour y recevoir son salaire sans passer par une banque suisse. Avec ce compte vous pouvez :

  • réceptionner votre salaire suisse (espèces, virements...) ;
  • posséder une carte de crédit ou un chéquier en CHF ;
  • déposer de l’espèce en CHF gratuitement directement au guichet ou en bancomat ;
  • gérer vos comptes et vos opérations bancaires à distance sur internet ;
  • mettre en place une garantie du taux de change sur salaire ;
  • effectuer des virements ponctuels depuis votre compte courant en CHF vers un autre compte en CHF (sans change) ou bien vers un compte en euro (avec change).

 

Connaître le système bancaire et les services proposés d’un côté et de l’autre de la frontière peut vous faire réaliser de belles économies à l’année, notamment sur le transfert de votre salaire suisse vers la France.

Les banques traditionnelles restent des établissements financiers de confiance pour la clientèle, même si souvent leurs services sont plus coûteux que les nouveaux services bancaires tels que les bureaux de change en ligne ou les Neobanques.

Pour commenter l'article, c'est par ici !

Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article.