Le Fonds d’investissement : comprendre comment ça marche

1 avr. 2022 Lecture 5 min.
Le Fonds d’investissement : comprendre comment ça marche

Vous vous intéressez à la finance, mais vous ne savez pas par où commencer pour vous lancer. Le jargon financier vous fait mal à la tête et vous avez du mal à le décrypter. Dans cet article, découvrez le fonds d’investissement, de quoi est-il composé, comment ça marche, comment entrer dans un fonds ? Pour tout savoir, suivez le Guide !

Fonds d’investissement : définition pour débutant

Les bases du fonds d’investissement

En finance, les fonds d’investissement sont des sociétés publiques ou privées, donc des intermédiaires, qui collectent de l’argent auprès d’investisseurs pour le réinvestir en actifs. Le fonds est ce que l’on appelle plus communément fonds de placement, c’est un « véhicule financier ». Il est différent d’une action en bourse (que vous pouvez très bien acheter et gérer seul), car il s’agit d’un portefeuille collectif qui se partage les actifs du fonds.

Si vous débutez dans la finance et que vous cherchez à investir votre argent, ne croyez pas que les fonds d’investissement sont uniquement réservés aux gros investisseurs. En effet, pour souscrire un fonds d’investissement, il n’est pas nécessaire de disposer d’un capital trop important à investir. Avec seulement quelques centaines d’euros en poche, vous pouvez également vous positionner sur un fonds et en acheter une part. Les bénéfices sont proportionnels à la somme investie.

Un produit financier qui comporte des risques ?

Le fonds d’investissement est un produit financier qui se définit autour d’une stratégie élaborée minutieusement par la société qui le gère. Le fonds doit disposer d’un agrément auprès des plus hautes institutions qui règlementent la finance pour être mis sur le marché. En France, il s’agit de l’AMF (Autorité des marchés financiers), mais la plupart des fonds sont régulés au Luxembourg. C’est un produit transparent où tout est explicitement établi par son mandat : son but, sa stratégie, ses risques, qui, quoi, où, comment, etc.

Comme tout placement financier, la part de risque est bien réelle. Comme les fonds d’investissement sont investis dans des sous-jacents (des actifs) plus ou moins risqués, le fonds peut donc perdre de l’argent. Plus rarement, mais qui reste possible, la société d’investissement ou la banque dépositaire peut faire faillite et mettre en péril le fonds, ex : la faillite de Lehman Brothers.

Les fonds d’investissement sont divers et variés, ils peuvent investir dans toutes sortes d’actif. Il faut compter entre 3 000 et 6 000 produits différents sur le marché :

  • marché monétaire ;
  • obligations ;
  • actions ;
  • actions d’un pays ;
  • actions sectorielles ;
  • réplicateur d’indices (ETF ou trackers) ;
  • hedge fund ;
  • produits structurés ;
  • monnaies ;
  • matières premières ;
  • métaux précieux ;
  • immobilier ;
  • start-up.

Vous avez certainement déjà entendu parler de la levée de fonds d’une start-up. Ces petites entreprises réussissent leur développement économique grâce à des investisseurs qui injectent leur argent dans la société en vue du développement d’un projet. En contrepartie, l’investisseur possède une ou plusieurs parts dans le capital social de l’entreprise.

 

Qui gère les fonds d’investissement ?

La société de gestion : un passage obligatoire

Les fonds d’investissement sont gérés par des institutions intermédiaires telles que des Sociétés de gestion en patrimoine (SGP), les banques, les Conseillers en gestion de patrimoine (CGP), les compagnies d’assurance, les fonds de pension, etc. Les sociétés de gestion sont agréées par l’AMF.

Distinguez deux types d’investisseurs :

  • les investisseurs individuels ou clients de détail ;
  • les investisseurs professionnels, soit les SGP, CGP, etc.

Le client de détail concerne la majeure partie des épargnants (vous, nous, lui ou elle), il ne peut pas investir directement dans un fonds de placement. C’est là que les sociétés de gestion interviennent, ces fonds étant beaucoup plus risqués, un établissement professionnel est nécessaire pour gérer ces gros portefeuilles d’action.

Fonds de placement : les différents intervenants

Pour comprendre la gestion d’un fonds de placement, il faut connaître ses différents intervenants :

  • Les investisseurs individuels qui sont appelés dans le jargon financier « les skieurs de fond ». Ils achètent des parts du fonds et participent, en fonction de leur investissement, aux pertes et profits.
  • La société de gestion d’actifs qui collecte l’argent des investisseurs et constitue le fonds. Elle ordonne sa réglementation, définit sa stratégie et gère par la suite son portefeuille d’actions.
  • Le 3e intervenant est la banque dépositaire. En vue de sécuriser les opérations, les titres du fonds ne sont pas déposés sur les comptes de la société de gestion. Ainsi, la banque dépositaire à un rôle de contrôle sur les activités exercées.

 

Comment choisir un fonds d’investissement ?

Pour choisir un fonds d’investissement, il faut faire preuve d’un peu de bon sens. Bien entendu, tout le monde cherche la perle rare qui va lui rapporter un maximum de bénéfices. Mais dans la finance, il y a toujours une part de risque, vous seul pouvez déterminer cette prise de risque. Vous devez réfléchir aux sommes que vous êtes disposé à engager et évaluer la stratégie du fonds dans lequel vous investissez pour connaître sa part de risque, sa rentabilité à plus ou moins long terme, etc.

Les avantages du fonds de placement pour tous les investisseurs

Que vous soyez un gros investisseur ou si vous avez une petite somme à investir, le fonds de placement bénéficie de nombreux avantages, il permet :

  • de diversifier son portefeuille sur différents secteurs économiques ;
  • de se positionner sur des marchés étrangers ;
  • d’intégrer des marchés difficiles même pour les petits investisseurs ;
  • d’investir sur différents titres ;
  • de profiter de rendements plus sûrs que si vous vous lanciez seul en bourse, à moins de maîtriser le trading ;
  • d’obtenir des liquidités en vendant ou achetant vos fonds ;
  • de transférer votre investissement sur un produit du même type et de frais identiques.

Choisir son fonds d’investissement : une question d’affinité

Si vous vous lancez dans la finance, la première chose à faire est de rencontrer plusieurs acteurs du domaine qui pourront vous conseiller. Il peut s’agir de votre banquier, mais le plus judicieux reste le conseiller en gestion de patrimoine ou la société de gestion. Ces derniers sont certainement plus neutres sur les produits qu’ils pourront vous proposer, car leur domaine d’intervention est plus vaste. Votre banquier essaiera avant tout de vous diriger vers un fonds de l’agence pour laquelle il travaille. Dans tous les cas, c’est seulement après avoir rencontré ces différents intervenants que vous pourrez prendre votre décision et choisir à qui vous accorderez votre confiance, ce choix est une question d’affinités.

Quant au fonds dans lequel placer vos précieuses économies, tout dépend de ce que vous cherchez. Cherchez-vous le dernier produit à la mode, comme les sneakers ? Avez-vous une affection particulière pour les startups ? Ou préférez-vous l’immobilier ? Là encore, il s’agit d’une question d’affinité ! Le conseiller en gestion doit justement vous diriger vers le produit qui vous ressemble, selon la part de risque que vous pouvez supporter et le modèle de gestion adapté à votre situation et vos attentes.

Le fonds de placement est un « véhicule financier » intéressant pour ses investisseurs. Comme tout investissement, il nécessite de la réflexion, et de ne pas placer ses œufs dans le même panier. La diversification est sans aucun doute la clé de la réussite en finance.

Pour commenter l'article, c'est par ici !

Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article.