Investir de façon éco-responsable et durable : allier écologie et rentabilité, c’est possible !

10 juil. 2022 Lecture 6 min.
Investir de façon éco-responsable et durable : allier écologie et rentabilité, c’est possible !

Faire fructifier son argent et défendre l’environnement ne sont pas des actions nécessairement contradictoires. Depuis maintenant quelques années, des investissements éco-responsables sont à la portée de chacun d’entre nous. Ils permettent de placer ses économies dans des projets visant à établir une économie verte et pérenne. Désormais, vous pouvez choisir où ira votre capital tout en ayant la garantie d’une totale transparence des résultats.
Pour en savoir plus, nous vous proposons ici un petit résumé de l’investissement éco-responsable et durable. Vous y trouverez plusieurs conseils qui vous aideront à franchir le cap, suivez le Guide !

 

Qu’est-ce qu’un investissement éco-responsable et durable ?

L’économie durable : un objectif à long terme

Un investissement éco-responsable permet de contribuer au développement d’une économie dite « durable ». Ce modèle tient compte du social et de l’environnement.
Selon l’ONU, il « répond aux besoins des générations du présent, sans compromettre les générations futures à répondre aux leurs ».
Ce type d’économie rend la gestion des ressources naturelles, comme celle des énergies, plus efficace. Moins de gaspillage et plus de bien-être accordé aux travailleurs, la recette gagnante pour un avenir vert !

 

L’investissement éco-responsable au service de la planète

Afin de contribuer au développement de l’économie durable, il est possible d’investir de manière éco-responsable. Tout comme avec une épargne traditionnelle, elle apporte des bénéfices à ses investisseurs. La différence réside dans le fait qu’elle protège également l’environnement.
Plus concrètement, ces investissements financent des projets ayant à cœur de lutter contre le réchauffement climatique ou la pollution sous toutes ses formes. D’autres préoccupations comme l’amélioration des conditions de travail y sont souvent mises à l’honneur.

 

Investir de façon éco-responsable : les fonds ISR, un label de qualité

Les fonds et le label ISR

Les fonds d’investissement socialement responsable (ISR) sont labellisés. En 2016, le ministère de l’Économie et des Finances l’instaure en France. Son but est de permettre aux investisseurs et épargnants de placer leur argent là où les résultats seront qualifiables de responsables.

Il est attribué aux candidats si ce qu’ils proposent est conforme aux diverses exigences imposées par le label.
Afin de populariser l’ISR, la loi Pacte, votée en 2019 a été décisive. Elle oblige les assureurs et bancassureurs à suggérer à leurs clients dans leur contrat d’assurance-vie au moins un fonds ISR, vert, ou solidaire.

 

Les critères ESG, un gage de qualité

Un fonds ISR se base sur trois critères extra financiers, indispensables à l’obtention du label éponyme. Plus communément dénommés « ESG », leur appellation correspond aux trois grandes caractéristiques qu’ils défendent :

  • L’Environnement : sont pris en compte plusieurs variables telles que les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’eau. Les répercussions relatives à la gestion des ressources naturelles, la réduction des déchets ou encore l’influence des activités sur la biodiversité sont aussi considérées. 
  • Le Social : plusieurs préoccupations entrent en jeu. Parmi elles, on peut citer le management respectueux des ressources humaines. Les salariés doivent être rémunérés correctement et avoir droit à la formation. En outre, ils doivent être protégés contre divers risques.
  • La bonne Gouvernance correspond aux qualités éthiques des administrateurs et gestionnaires du projet. Par exemple, une politique de transparence doit être de rigueur vis-à-vis des actionnaires, même ceux représentant une minorité. La corruption est proscrite, tout comme un trop haut salaire des dirigeants.

 

Quel ISR choisir ?

Il existe plusieurs approches de l’investissement éco-responsable. Parmi elles, on peut citer :

  • S’impliquer seulement dans les sociétés les mieux notées selon les critères ESG, dans leur spécialité ou non.
  • Exclure des entreprises en raison de leur secteur d’activité.
  • Placer son argent dans des groupes soucieux des enjeux écologiques.

​​Si vous prévoyez d’investir de manière responsable, mais qu’une valeur en particulier vous tient plus à cœur que d’autres, c’est possible. À vous de dénicher le placement correspondant à vos critères. Toutefois, il est recommandé de se faire conseiller par un gestionnaire de patrimoine.
Par ailleurs, notez qu’être labellisé n’est pas synonyme de garantie de performance. Bien que ces investissements soient fiables, il est plus prudent de faire au préalable une étude de rentabilité.

 

Quelles sont les différences entre finances durables et ISR ?

Qu’est-ce que la finance durable ?

La finance est une spécialité de la science économique. Elle étudie ce qui se rapporte à l’obtention, à la gestion et à l’investissement des ressources financières. Ces dernières se composent à la fois de l’argent et du capital. Cette discipline est nécessaire au bon fonctionnement de l’économie, car elle lui apporte les fonds dont elle a besoin.

L’un des problèmes majeurs du XXIe siècle est de financer une transition écologique, tout en s’assurant qu’elle se fasse de manière socialement juste. Par conséquent, la finance durable regroupe toutes les pratiques économiques et sociales allant dans ce sens.

 

Les grandes pratiques de la finance durable

La finance durable revêt plusieurs formes. Parmi elles, vous connaissez déjà l’ISR. Or, d’autres existent :

  • Les obligations vertes ou green bonds. Ce sont des emprunts agissant en faveur de la transition écologique dans sa globalité. Ces produits boursiers appartiennent à la catégorie de la finance verte.
  • Le Social business, plus connu sous le nom d’économie sociale et solidaire, fait bénéficier les groupes dont les préoccupations sont majoritairement d’ordre social et environnemental. Ce modèle est applicable dans divers domaines. Son intérêt principal est qu’il ne provoque pas de pertes et que les profits sont redistribués raisonnablement.
  • Enfin, la finance solidaire fait référence aux investissements dans des projets privilégiant les critères sociaux comme la lutte contre l’exclusion.

Finance durable et ISR ne peuvent donc être dissociés l’un de l’autre. En effet, l’ISR correspond à une branche de la finance durable.

 

4 exemples d’investissement socialement responsable

Investir de façon éco-responsable ne requiert pas des capacités particulières en finance. Ce placement peut se faire aisément de plusieurs manières différentes.

 

Ouvrir un plan d’épargne

Pour réaliser des investissements durables et responsables, ouvrir un plan d’épargne peut être la solution. Pour les particuliers, mieux vaut opter pour un plan d’épargne retraite (PER). Les entreprises ont à leur disposition le PEE (plan d’épargne entreprise) ou le PEG (plan d’épargne groupe).
Notez qu’à long terme, tous les autres produits ayant la même finalité, à savoir, mettre de l’argent de côté pour ses vieux jours.

 

Mettre en place un contrat d’assurance vie

Maintenant que les assureurs sont dans l’obligation de proposer au moins un contrat d’assurance vie détenant un label ISR ou équivalent, il est chose facile d’en obtenir un.
En plaçant ainsi votre argent, vous débloquerez l’accès à des fonds responsables.

 

Investir de l’argent en bourse

Investir en bourse, à travers un PEA (plan d’épargne en actions), est un levier efficace. C’est vous seul qui allez choisir où ira votre argent. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à étudier les diverses options qui s’offrent à vous. Vous pourrez alors faire coïncider vos valeurs avec celles des entreprises qui recevront ce privilège. Mais attention, ce type de placement s’adresse aux avertis.

 

Qu’en est-il du compte-titre ordinaire ?

Le CTO n’est pas un investissement au même titre que les exemples cités plus haut. Cependant, lorsque vous déposez de l’argent sur votre compte courant, les banques l’utilisent. La question est de savoir « où » et « pour qui » : peut-être que votre banque s’en sert pour financer des groupes peu respectueux de l’environnement. Renseignez-vous, et si la réponse ne vous convient pas, pas d’inquiétude ! Des banques en ligne éco-responsables existent depuis quelques années.

 

 

Investir de façon éco-responsable et durable est un geste tout à fait envisageable et simple. Une telle action permet de prendre soin de vos finances tout en tenant compte des problématiques écologiques et sociales.
Divers leviers existent. Alors, qu’attendez-vous pour contacter votre banque, assureur, ou bancassureur, et vous lancer dans cette aventure verte ?

Pour commenter l'article, c'est par ici !

Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article.