Retirer son 2ème pilier suisse frontalier au meilleur taux de change

Retirer son 2ème pilier suisse frontalier au meilleur taux de change

Le moment tant attendu de la retraite est enfin arrivé. Votre carrière terminée, il est temps pour vous de profiter d'un peu de repos, bien mérité ! Mais pour cela, vous devez mettre vos prestations vieillesse en place pour toucher votre AVS (ou 1er pilier) et vos avoirs LPP correspondant à votre 2ème pilier suisse. Pour retirer votre 2ème pilier suisse frontalier, trois options sont envisageables : le retrait en capital, en rente, ou un mix des deux, au choix. Quel que soit votre choix, vous pouvez gagner ou perdre de l'argent sur le retrait du 2ème pilier suisse au moment de faire votre change CHF/EUR. Pour retirer votre 2e pilier suisse frontalier au meilleur taux de change, découvrez les astuces du Guide !

 

Comment récupérer son 2ème pilier ?

En Suisse, sauf conditions exceptionnelles, vous pouvez récupérer votre 2ème pilier à partir de 65 ans, l'âge légal de la retraite. Pour cela, vous devez retrouver vos avoirs LPP sagement conservés sur un ou plusieurs comptes de libre passage. Sachez que si vous avez changé d'employeur au cours de votre carrière ou que vous êtes passé par une période de chômage, vos avoirs LPP sont conservés sur ce que l'on appelle « un compte de libre passage ». Vous avez la possibilité de réunir vos avoirs sur un seul et même compte, mais pour cela, vous devez vous manifester auprès de la caisse d'assurance prévoyance de votre dernier employeur. Sans manifestation de votre part, votre ancienne caisse de 2e pilier choisit elle-même le compte de libre passage sur lequel transférer vos avoirs. Ce qui veut dire que vous pouvez posséder plusieurs comptes sans le savoir. Pas de panique, le Guide du Frontalier vous aide à retrouver vos avoirs LPP, les démarches sont simplifiées.

Une fois que vous aurez connaissance de vos comptes de libre passage existants, rapprochez-vous des différentes institutions détentrices, ainsi que de votre dernière caisse d'assurance prévoyance professionnelle pour débloquer vos avoirs.

 

Ces démarches peuvent parfois prendre du temps, nous vous recommandons vivement d'entamer vos démarches quelques mois avant votre départ à la retraite (au minimum six mois auparavant).

 

Comment choisir entre rente et capital ?

Lorsque vous prendrez contact avec votre caisse LPP pour demander le retrait du 2ème pilier suisse, celle-ci vous demandera de choisir entre le versement en rente, en capital ou un mix des deux. Les conditions diffèrent d'une caisse de pension à l'autre, renseignez-vous au préalable.

Ce choix dépend, la plupart du temps, de vos projets et de vos besoins estimés pour vivre une retraite sereine. Admettons que vous souhaitiez acheter un bien immobilier pour écouler vos vieux jours, alors le retrait en capital sera plus opportun. Si par contre, vous pensez que votre rente AVS ne suffira pas à subvenir à vos besoins, privilégiez alors la rente qui vous assure une source de revenus complémentaires sur le long terme.

Avant de faire votre choix, deux paramètres sont à prendre en considération :

  • Les impôts qui seront prélevés. La taxation est différente entre rente et capital. Des économies peuvent être réalisées en étudiant ces deux schémas pour connaître le plus avantageux pour vous.
  • Le taux de change CHF/EUR pour rapatrier votre 2ème pilier en France. Si vous retirez vos avoirs en capital, le taux de change sera appliqué une seule fois, au moment du retrait, et sera équivalent au taux en vigueur du moment. Si vous optez pour la rente, vous subirez les fluctuations du taux de change CHF/EUR chaque mois.

 

Retirer son 2ème pilier en capital

Comme évoqué ci-dessus, le retrait en capital est soumis à conditions. Selon la loi, le retrait 2ème pilier suisse en capital est possible à hauteur de 25 % de la totalité de vos avoirs (part obligatoire et part surobligatoire). Mais, selon les termes de votre contrat d'assurance prévoyance professionnelle, certaines caisses de prestations vieillesse acceptent un retrait plus élevé, notamment sur la part surobligatoire qui peut être versée à 100 %.

 

Les couples mariés doivent obtenir l'accord de leur conjoint(e) par signature pour retirer leur 2e pilier en capital.

 

Si vous optez pour le retrait en capital, vous devez porter une attention particulière au taux de change en vigueur au moment d'effectuer le transfert de vos avoirs sur votre compte en France. En effet, le taux CHF/EUR peut jouer en votre faveur ou en votre défaveur.

Prenons un exemple : le retrait de votre 2ème pilier suisse en capital est équivalent à 150 000 francs suisses.

  • Le taux de change en vigueur est de 0.9689 ce qui veut dire que CHF 1.- est égal à 0,9689 €
    150 000 / 0.9689 = 154 814
    Vous percevez 154 814 euros sur votre compte français.
  • Le taux de change en vigueur est de 0.95970 (CHF 1.- = 0,95970 €)
    150 000 / 0.95970 = 156 298
    Vous percevez 156 298 €, soit 1484 euros de plus qu'avec la première option.

 

Selon votre opérateur de change et le taux qu'il propose, vous pouvez réaliser des bénéfices en optimisant votre taux de change !

 

Avec un opérateur de change en ligne tel que Telexoo, vous pouvez optimiser votre taux de change et réaliser de belles économies en changeant le capital de votre 2e pilier suisse à un taux CHF/EUR avantageux.

 

Retirer son 2ème pilier en rente

Si vous choisissez la rente pour retirer votre 2ème pilier suisse frontalier, vous percevrez des revenus mensuels tout au long de votre retraite. Cette solution est plus sécuritaire. En cas de décès de l'assuré, le/la conjoint(e) pourra percevoir la rente sous forme d'une pension de veuvage.

Comme expliqué ci-dessus, le versement de vos rentes sera assujetti aux aléas du taux de change CHF/EUR. Chaque mois, comme vous le faisiez pour votre salaire, vous allez devoir transférer le montant de votre rente sur votre compte en France. Si le franc suisse se déprécie face à l'euro, alors votre pension sera plus maigre. Cet impact est malheureusement peu prévisible sur le long terme. Le seul moyen de s'en prémunir est de choisir un prestataire de change qui propose un taux de change plus avantageux que ses congénères.

 

Quel est le montant de l'impôt lors du retrait du 2e pilier ?

Avec le retrait LPP en rente, la fiscalité peut parfois être plus lourde à supporter, selon votre tranche d'imposition. En effet, vos rentes sont imposées en France et sont considérées comme des « revenus ». Chaque année, vous devrez vous acquitter de la taxe proportionnelle au montant de vos revenus, et cela tout au long de votre retraite.

 

Remboursement impôt suisse 2ème pilier

Avec le retrait 2ème pilier suisse en capital, vous subirez l'imposition une seule fois !
Après avoir perçu votre 2e pilier, vous allez devoir déclarer le montant brut au fisc français. On parle de montant brut avant déduction de l'impôt suisse, car oui, au moment du retrait la Suisse prélève son impôt, mais celui-ci vous sera rétribué une fois l'impôt français prélevé. Pour être remboursé, vous apporterez la preuve du paiement de votre impôt en France aux autorités fiscales suisses.

 

Imposition 2e pilier suisse frontalier

Vous pouvez choisir le prélèvement forfaitaire libératoire (PFU) pour l'imposition de votre 2e pilier suisse frontalier, lors du retrait en capital. Attention ce choix est irrévocable. Les avoirs perçus seront dissociés de vos « revenus » et seront taxés à 7,5 % avec un abattement de 10 % soit 6,75 %.

 

Ce qui veut dire qu'en choisissant cette option, vous pouvez alléger le montant de votre impôt, car si vous déclarez le 2e pilier dans la case « revenus », alors celui-ci sera imposé à 0 %, 11 %, 30 %, 41 % ou 45 %, selon votre tranche d'imposition.
Il s'agit de bien connaître sa tranche d'imposition avant d'opter pour le prélèvement libératoire qui est souvent plus avantageux (sauf si votre quotient indique que vous n'êtes pas imposable).

En résumé, plusieurs options s'offrent aux frontaliers pour retirer leur 2ème pilier suisse. Pour économiser, vous devez vous préparer et étudier toutes les options possibles, notamment en termes de fiscalité.
Votre choix entre rente et capital doit, avant tout, s'orienter selon vos besoins futurs.
Quelle que soit l'option choisie, sélectionnez votre prestataire de change avec soin pour économiser sur votre change CHF/EUR. N'oubliez pas que tous ne proposent pas les mêmes taux et des frais peuvent être appliqués. D'ailleurs les banques traditionnelles appliquent souvent un taux de change CHF/EUR plus élevé que les bureaux de change en ligne. Utilisez un comparateur de taux pour vérifier chaque jour et en temps réel le plus avantageux et choisissez le moment opportun pour retirer votre 2ème pilier suisse frontalier au meilleur taux !

Pour commenter l’article, c’est par ici !
Remplissez le formulaire ci-dessous pour ajouter un commentaire.

Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article.