CV suisse : Attirer l’Attention et Décrocher un Entretien
Travailler en Suisse

CV suisse : Attirer l’Attention et Décrocher un Entretien

1 oct. 2020
Lecture 6 minutes

Comme en France, la Suisse possède ses propres conventions en matière de CV. Ces conventions d’usage ne sont en rien une obligation, mais une mise en forme modèle pour une lecture et une compréhension rapides du CV. En effet, un recruteur passe en moyenne moins d’une minute pour lire un CV. Mieux vaut donc respecter les standards afin d’attirer l’attention et décrocher un entretien. Un CV suisse est plus complet qu’un CV français. S’il est conseillé que la longueur du CV français ne dépasse pas une page A4, il peut en faire plusieurs en Suisse. Le CV est la première carte de visite que vous laisserez à votre potentiel futur employeur, il doit captiver son attention et être clairement rédigé, tout en relatant votre expérience professionnelle et vos compétences. La lettre de motivation, quant à elle, exprime, comme son nom l’indique, vos motivations pour le poste que vous pourvoyez et votre intérêt pour l’entreprise.

Quelles informations doivent apparaître sur le CV ?

Le CV contient quelques mentions « obligatoires ». En effet, le recruteur doit pouvoir vous identifier en un seul coup d’œil, vous prendrez soin de renseigner vos coordonnées, c’est la base si vous souhaitez être recontacté.

D’autres rubriques sont indispensables à la bonne compréhension de votre profil et de vos compétences.

Ajouter un titre au CV

Mettre un intitulé à votre CV est essentiel ! Il permet à l’entreprise d’identifier automatiquement le poste pour lequel vous déposez votre candidature. Si vous postulez en candidat libre, le titre permet de cibler le poste convoité.

Informations personnelles et coordonnées

Les premières informations à renseigner sur votre CV sont bien sûr vos informations personnelles, ainsi que vos coordonnées.

Placées en haut à gauche de la première page de votre CV, le recruteur pourra les retrouver facilement s’il souhaite vous contacter. Indiquez :

  • Nom et prénom
  • Nationalité : il est important en Suisse d’indiquer votre nationalité, car cela impacte la gestion administrative et financière de l’entreprise. N’oubliez pas que le travailleur frontalier possède un statut particulier et que les démarches administratives le concernant ne sont pas les mêmes que pour ses collègues suisses qui résident en Suisse.
  • Adresse : renseignez votre adresse privée complète en indiquant également votre pays de résidence.
  • Âge et date de naissance : votre âge n’est pas une obligation, mais en fonction du poste demandé, il est parfois recommandé de le faire.
  • Numéro de téléphone : indiquez de préférence un numéro de téléphone portable afin d’être joignable facilement. Un numéro Suisse n’est pas obligatoire, mais peut être un petit plus.
  • Email : indiquez un email professionnel sous la forme nom.prenom@gmail.com. Évitez les adresses électroniques du type : gamerdu74@hotmail.com. Cela peut être vu comme un manque de sérieux et de professionnalisme.
  • Photo d’identité :ajouter une photo à votre CV n’est pas obligatoire, mais peut être nécessaire pour certains postes. Si vous ajoutez une photo à votre CV, veillez à ce qu’elle soit de bonne qualité. Faire appel à un photographe professionnel pour une petite dizaine d’euro peut s’avérer judicieux.

Expériences professionnelles

Indiquez vos expériences professionnelles de la plus récente à la plus ancienne en indiquant pour chacune :

  • Le nom de l’employeur ;
  • le lieu de travail : notez simplement la ville et le pays du lieu de travail ;
  • les dates de début et de fin contrat : indiquez le mois et l’année sous la forme XX/XXXX - XX/XXXX le poste occupé ;
  • lister vos tâches principales : en 1 à 2 phrases, relatez les missions qui vous étaient confiées ;
  • ce que vous avez apporté à l’entreprise : expliquez brièvement ce que vous avez réalisé au sein de l’entreprise. Par exemple : augmentation de 20 % du trafic mensuel du site internet de l’entreprise.

Formations et diplômes

Voici une rubrique qui pose souvent problème aux frontaliers. En effet, les noms des formations et diplômes en Suisse ne sont pas tous les mêmes qu’en France.

De plus, certaines formations et certains diplômes délivrés en France ne sont pas reconnus en Suisse. Il faut dans ce cas faire reconnaître son diplôme français en Suisse. Pensez donc à vérifier l’équivalence suisse de votre diplôme français.

Pour chaque formation, indiquez de la plus récente à la plus ancienne :

  • Le nom du diplôme ou de la formation : si vous n’avez pas obtenu cette formation en Suisse, vérifiez si elle existe et son nom exact. Cela permettra au recruteur de s’y retrouver plus facilement.
  • Les dates de début et de fin de formation : indiquez les mois et années de début et de fin de la formation sous la forme XX/XXXX - XX/XXXX.
  • Si votre formation n’est pas courante ou porte un nom complexe, vous pouvez la décrire brièvement avec des termes plus simples pour permettre une meilleure compréhension au recruteur.

Rappelez-vous que plus votre CV est clair, moins le recruteur se pose de questions. Ainsi, vous avez plus de chance de décrocher un entretien.

Compétences

Souvent oubliée, la rubrique « compétences » est primordiale sur votre CV.

Lister vos principales compétences permet à l’employeur d’avoir un bon aperçu de vos qualités, ainsi il juge plus facilement si vous correspondez au profil recherché.

Par exemple : bonne élocution et à l’écoute ; résistant au stress ; etc.

Listez uniquement vos principales compétences en rapport avec le poste désiré, n’en mettez pas trop non plus, au risque de vous pénaliser.

Références

Elle n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée. La rubrique « références » permet au recruteur, s’il le souhaite, de contacter l’un de vos anciens employeurs.

Qui indiquer en référence ? Des personnes qui sauront parler de vous et de vos qualités au sein de leur entreprise.

Informez au préalable les personnes que vous souhaitez mettre en référence et assurez-vous qu’elles puissent parler de vous de manière positive.

Pour chacune de vos références, indiquez :

  • nom de l’entreprise ;
  • nom et prénom du contact ;
  • fonction dans l’entreprise ;
  • numéro de téléphone.

Langues

La Suisse étant un pays polyglotte (on y parle français, anglais ou allemand suivant les cantons), les entreprises suisses apprécient que l’allemand ou l’anglais soit parlé couramment.

Pour chacune des langues que vous maîtrisez, indiquer :

  • la langue : français, anglais, allemand, italien…
  • votre niveau : si la langue est votre langue maternelle, indiquez-le. Sinon, décrivez brièvement votre niveau. Par exemple : anglais - bonne compréhension écrite et orale, capacité d’écriture correcte et quelques difficultés dans la fluidité d’expression.

Si vous postulez dans la région alémanique de la Suisse, l’allemand vous sera peut-être demandé, mais de plus en plus d’entreprises font le choix d’utiliser l’anglais pour les communications internes et à l’international.

Si vous avez effectuez des séjours à l’étranger, et qu’ils vous ont permis d’améliorer vos capacités de langage, vous pouvez les indiquer dans cette rubrique en indiquer le pays et la durée du voyage.

Les erreurs à éviter du CV suisse

Tout comme les informations à ajouter obligatoirement à votre CV, certaines pratiques sont à éviter à tout prix pour ne pas discréditer votre candidature.

Ne signez pas votre CV. Un CV n’est pas une lettre. Signez uniquement votre lettre de motivation.

N’indiquez pas CV ou Curriculum Vitae en titre du document, c’est le poste désiré qui doit apparaître.

Envoyer un dossier de candidature incomplet. N’envoyez surtout pas votre CV sans lettre de motivation au risque de le voir passer à la poubelle rapidement.

Mentir sur votre CV. Ne mentez pas sur votre profil ! Cela se retournera forcément contre vous. Sachez que la plupart des employeurs vérifient vos informations auprès des références citées, ainsi que sur les réseaux sociaux. S’ils trouvent des incohérences, votre candidature sera écartée d’office.

Votre CV est comme la vitrine d’un magasin. Il vous représente et doit donner envie de vous rencontrer. Si la vitrine d’un magasin est mal agencée, vous n’aurez pas envie d’y rentrer. C’est la même chose pour votre CV, si le recruteur ne trouve pas son bonheur en quelques secondes, il ne vous contactera pas. Gardez toujours à l’esprit que votre CV doit être agréable à lire et mettre en avant vos capacités en relation avec le poste auquel vous prétendez.

Besoin d’aide ? Une question ? N’hésitez pas à la poser en commentaire et un membre de notre équipe ou de la communauté de guidedufrontalier.com se fera un plaisir de vous répondre.

https://www.guidedufrontalier.com/negociateur-immobilier
Pour commenter l'article, c'est par ici !

En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité

Soyez le premier à poster un commentaire sur cet article.